Charny, Québec, Canada

Le quartier Charny s’est grandement développé au travers de son passé ouvrier axé sur l’industrie ferroviaire. L’église de Charny est un beau témoignage de cette période de prospérité. La construction de cet élégant bâtiment remonte à l’érection de la paroisse Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours en 1903. Une quinzaine de maisons seulement auraient été bâties avant 1900. Près de 80% des maisons furent construites entre 1900 et 1949. Depuis, quelques maisons seulement ont disparues et peu de changements ont eu lieu dans le cadre bâti.

 

Club Lions de Charny             Club Lions de Charny

Charny est l’exemple typique de la ville champignon qui pousse autour de l’installation d’une industrie. La ville se développa autour d’une mono-industrie qui est celle du chemin de fer. Dans la première moitié du XXe siècle (1900 à 1950), Charny devient le deuxième centre ferroviaire en importance sur la Rive-Sud du fleuve Saint-Laurent, après Montréal. La crise économique de 1930 bouleversa la vie des résidents et mis au chômage 80% de la population. L’économie se redressera peu à peu au cours des années subséquentes. Cependant, un second bouleversement ébranla la municipalité dans les années 1950. La hiérarchie sociale, si bien établie, s’est vu renversée du jour au lendemain avec l’avènement des trains au diesel.

 

De nombreuses figures importantes de l’histoire de Charny proviennent de ce passé ferroviaire. Nous n'avons qu'à penser à Camille Chouinard, le Jos Montferrand de la Rive-Sud ! Il était chef de train et doué d'une force physique exceptionnelle. De nombreuses histoires sur ses exploits, plus impressionnantes les unes que les autres, font parties du patrimoine culturel de Charny ! Adolphe Marier, contremaître de l’équipe de secours lors des déraillements, était passé maître dans la capacité d'analyser rapidement une situtation et d'intervenir avec promptitude ! Jean Gosselin, télégraphiste pour le Canadien National (CN), est l'auteur de trois ouvrages sur la vie ferroviaire à Charny. La bibliothèque de Charny porte maintenant son nom.

 

Un autre fait intéressant de l’histoire de Charny est celui du Docteur Paul Gilbert. Ce dernier est arrivé à Charny en 1930, fraîchement diplômé de l’Université Laval. Il est reconnu de nos jours pour son importante découverte pour le traitement de la tuberculose. Le Docteur Gilbert rendra possible la construction d’un hôpital à Charny en 1932. Un côté plus sombre de ce personnage est celui de ses recherches ultra secrètes sur les armes bactériologiques à la Grosse-Île lors de la Seconde Guerre mondiale et sur ces expérimentations sur les croisements génétiques, notamment sur les lapins !

 

Texte de Corporation Charny Revit

Photos: Archives de la Ville de Lévis

 

 

 


Copyright 2017 Gerald Boudreau / Web master Studio1945  eMail: info@studio1945.com            Dernière mise à jour: 12 Sseptembre 2017